Bukavu : La Régideso accuse un déficit de 6.000 m3 à la base de la carence d’eau dans la ville

La desserte irrégulière en eau potable s’accentue et pose un sérieux problème dans plusieurs parties de la ville de Bukavu ce dernier temps. On peut citer sans être exhaustif  Muhungu, Hippodrome, Pesage1, Panzi, Camp Régie, Muhumba, Nguba, quartier A et B. La fourniture en eau potable est irrégulière depuis plusieurs semaines voire des mois et des années.

Interrogé quant à ce, le chef de division technique de la Régie de distribution d’eau potable Sud-Kivu, cette une carence date de plusieurs années.

« Mais ces jours-ci, cette carence est accentuée par le problème de saison sèche.  Vous avez remarqué qu’il a essayé de pleuvoir au début du mois de septembre et puis le reste du mois, il n’avait pas plu et jusqu’au mois d’octobre on ne voit pas les pluies. Quand il ne pleut pas, il y a le problème de débit d’eau de la rivière Murundu. Parce que l’usine de Murundu capte l’eau de la rivière Murundi. Et pendant la saison sèche, le volume d’eau diminue. Ce qui fait que la quantité d’eau que nous livrons dans la ville diminue aussi », justifie Damien Mudekereza, avant de renchérir : « en période de pluie quand il y a suffisamment d’eau dans la rivière, nous livrons 26 000 mètres cubes par jour. Mais pendant la saison sèche actuellement, nous sommes tombées à 20 000 mètres cubes par jour. C’est ça qui fait que la carence en eau s’est accentuée ».

Très optimiste, le chef de division technique de la Régideso Sud-Kivu, estime qu’il y a tout de même un brin d’espoir avec la fréquence élevée des prochaines pluies.

« Mais quand il va commencer à pleuvoir, nous allons améliorer la situation mais on ne va pas résoudre le problème parce que dans la ville, il y a beaucoup de monde, la population a tellement augmentée. Nous avons un million d’habitants pendant que les capacités de nos usines n’ont pas changées. Nous produisons 26 000 m3par jour pendant la période de  pluie mais c’est insuffisant par rapport au nombre des gens qui habitent la ville », a-t-il conclu.

Marie-Louise et Juliette Fazili

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench