Bukavu: La marche des femmes de l’opposition dispersée par la police

La marche des femmes organisée dans la ville de Bukavu, ce jeudi 30 novembre 2017, par les partis politiques de l’opposition et les mouvements citoyens a été étouffée par la police nationale congolaise.

Au point de départ, la place Major Vangu située à l’essence dans la commune d’Ibanda, un dispositif important des policiers était prévisible dès le matin.

Vers 9heures, quelques femmes  de l’opposition et des mouvements citoyens tel que la Lucha se sont présentées pour répondre au rendez-vous.

Vêtues en tenue noire, les manifestantes scandaient des chants exigeant la paix et les élections en République démocratique du Congo. La marche a débuté en toute quiétude. A quelques mètres du lieu de départ, au marché communément appelé LAVOIX, les manifestantes se sont vues dispersées par des éléments de la police, tirant aux gaz lacrymogènes.

La police a cru répondre à l’ordre du maire de la ville, interdisant toute manifestation publique, de quelque motif soit-elle, jusqu’à nouvel ordre.

La marche était organisée pour réclamer le départ du président Kabila après le 31 décembre prochain, faute d’avoir organisé les élections en vue  d’une alternance en République démocratique du Congo.

Patrick Kambale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench