Bukavu: La hausse de braise et d’huile de palme sur le marché attribuée aux pluies diluviennes et aux taxes

Des vendeuses du marché central de Nyawera attribuent la hausse des prix des produits de premières nécessité aux pluies diluviennes qui s’abattent régulièrement dans les centres de production à Mudaka et Bunyakiri.

Les pluies régulières dans ces parties de la province du Sud-Kivu gênent la fabrication de la braise et la production d’huile de palme.

À cette raison s’ajoutent “la taxe de 24$ exigée à chaque véhicule par une association dénommée Afecoski”, déclare une commerçante sous le sceau de l’anonymat, avant d’ajouter qu’elles payent aussi une taxe de 500 francs congolais au Fond forestier national, Ffn.

” une fois les produits arrivés à Bukavu, nous payons d’autres taxes. 300 fc par sac à la mairie, 8000 fc à la commune, 7000 fc aux bureaux 1 et 2″, rapporte-t-elle au Journal Jambordc.info.

Juliette Fazili

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench