Bukavu : Faute d’accéder à leur compte M-PESA, plusieurs clients ratent le bateau Bukavu-Goma


C’est depuis hier mardi 12 juin que les détenteurs de comptes M-PESA dans la ville de Bukavu sont en difficultés d’effectuer des transactions via leurs téléphones mobiles. Cela suscite plus d’inquiétudes dans le chef des habitants de la ville de Bukavu en province du Sud-Kivu qui se confient, sans succès, aux revendeurs qui effectuent des transactions monétaires abonnés à la maison de télécommunication Vodacom.

Avec toutes les conséquences sur le quotidien des abonnés, certains habitants affirment  avoir connu des difficultés, du moins incapables d’acheter, de payer des frais de transport pour le voyage Bukavu-Goma, ce mardi.

« J’ai osé retirer mon argent ce matin, ce n’était pas possible. Arrivé au port pour aller à Goma dans la soirée, c’était sans succès. Nombreux n’ont pas pu voyager par manque d’autre moyen d’accéder à leurs comptes », dénonce d’un air fâcheux un habitant rencontré au port dans la soirée de ce mardi.

Jusqu’à présent, aucun accès n’est possible à toute transaction monétaire via M-PESA.

« Je suis vraiment désolée ! J’ai voulu acheter des articles à revendre mais je n’arrive pas à accéder à mon argent. Je suis ici à une cabine pour le retrait mais impossible ! Tout cela perturbe mon programme de voyage puisque tout l’argent à utiliser pour les achats, l’embarquement et le transport se trouve dans mon compte. Je n’ai pas d’autres fonds pour ça », s’est indigné un marchand qui exerce au port Emmanuel Bukavu-Goma.

Victimes des conséquences technologiques, plusieurs détenteurs des comptes mobiles s’interrogent sur le silence de la société Vodacom pour décanter la situation.

D’autres, par ailleurs, craignent qu’ils ne perdent leur argent dans ces perturbations.

Aucune réaction n’est, jusqu’ici, possible à la Société de télécommunication Vodacom.

Rachel Rugarabura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.