Bukavu : Bouclage monnayé au quartier Nyalukemba


L’avenue Albert Kayabu au quartier Nyalukemba dans la commune d’Ibanda est encerclée par des forces de l’ordre depuis tôt le matin, ce jeudi 22 février. Plusieurs habitants dénoncent le ravissement de leurs biens par certains opérateurs et d’autres contraints de payer des sous pour bénéficier d’un passage bien que l’on brandisse la carte d’identité ou que l’on ait été fouillé chez soi.

Entrés dans les maisons des habitants, les agents déployés sur le terrain tiennent à s’accaparer des matériels rencontrés, les assimilant aux objets volés ailleurs ; faute de quoi les propriétaires payent des frais.

« Ils ont trouvé mon ordinateur portable au salon, m’ont exigé la facture prouvant que réellement la machine m’appartient et que je ne l’ai pas volée. Et pourtant, c’est une machine que j’utilise depuis longtemps. (…) Au point de se bagarrer, mon père leur a remis 10 000francs qu’ils exigeaient pour la remettre », déclare une victime.

D’autres affirment avoir perdu des téléphones dans cette opération.
Plusieurs habitants s’interrogent sur la mission réelle de cette initiative « détournée » par les éléments de l’ordre déployés sur le terrain.

« Nous avons pensé que l’opération Tujikinge a été initiée pour notre bien. Malheureusement, le gouverneur semble ne pas être au courant de ce qui se passe sur le terrain. Au lieu que les militaires cherchent les malfrats, ils sont à la quête de l’argent auprès de paisibles citoyens », regrette une autre victime.

Les autorités devraient, dans l’urgence, briefer les équipes sur la mission du bouclage organisé avant de les larguer sur le terrain puisque, poursuit un chef de famille rencontré, « ça devient une panique et une escroquerie de la population ».

Evariste Murhula

COMMENTS

Leave a Comment