Angola: Les étrangers en instance d’expulsion dépouillés de diamants, véhicules et plus de 80.000 dollars

Plusieurs Congolais ont péri en Angola en marge de l’opération lancée par Luanda pour ejecter les étrangers en situation irrégulière. Révélations des médias angolais, relayées par l’AFP. La presse angolaise a, pour sa part, rapporté que des violences dans la ville de Lucapa (nord), dans la province angolaise de Lunda Norte voisine de la RDC, avaient fait onze morts, dix Congolais et un policier angolais. Ce qui vient confirmer ce qu’ont avancé en début de semaine des sources des deux pays.

En effet, 800 personnes dont des Congolais, des Libanais, des Maliens et des Nigérians ont été arrêtés. Par ailleurs, 3.000 diamants, 150 véhicules et plus de 80.000 dollars ont été saisis au cours de l’expulsion d’Angola.

En RDC, poursuit la source, un « comité des Congolais vivant en Angola » a avancé le chiffre de quatorze Congolais tués samedi dernier dans des affrontements avec la police angolaise à Lucapa. Interrogé par l’AFP, un porte-parole de la police locale angolaise a catégoriquement démenti : « C’est un mensonge. Il n’y a pas eu quatorze morts et pas de policier tué ici. Les Congolais illégaux veulent créer une tempête dans un verre d’eau pour profiter de la situation. »
Selon le Gouvernement de la RDC, au moins 6.000 Congolais ont passé la frontière pour rentrer dans leur pays. Le poste frontière de Kamako « est submergé, il n’y a aucune assistance », a déclaré Jean Kambamba, chef d’antenne du programme de l’hygiène aux frontières en poste à Kamako dans la province du Kasaï.

Jambordc.info

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

fr_FRFrench
fr_FRFrench